legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* GYÖRGY LIGETI (1923 - 2006), Hongrie

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
György Sándor Ligeti [1923, Hongrie (Dicsöszenmarton -aujourd'hui Tirnaveni-, Transylvanie, naturalisé Américain, puis Autrichien) - 2006, Autriche (Wien), décédé à 83 ans] (prononcer «liguéti») est un double déraciné, Juif pendant la Guerre, puis, non conforme à la doctrine musicale Soviétique pendant la Guerre Froide (accusé de "formalisme") : son véritable départ de compositeur correspond à sa fuite de son pays en 1956 pour rejoindre Darmstadt et Köln en Allemagne, pour s'essayer à la musique électronique, alors qu'auparavant, depuis 1938, son œuvre était marquée par le folklore, le médiéval, ou était destinée à la jeunesse ; à noter que le compositeur a, jusqu'à peu avant sa mort, renié toute sa production d'avant 1956 (qu'il a qualifiée de musique d'exil, par provocation... mais dont il a ré-utilisé certains matériaux dans sa production Occidentale), sauf les quelques pièces ci-après ; le personnage est incontestablement d'une grande sensibilité, d'une maturité incertaine (goût pour l'humour et les bandes dessinés, candide sincérité, attirance pour Topor, Oldenburg, Bosch), d'une indépendance affirmée (en fait plutôt influençable) ; ses influences sont marquées par Machaut, Ockeghem, les rythmes d'Afrique Centrale, les Hongrois (y compris Bartók), etc., et aussi par d'autres compositeurs qu'il salue avec admiration comme Scelsi, Nancarrow, ou par les premiers Minimalistes (dans "Autoportrait avec Reich"), voire avec dérision par John Cage ou l'Avant-Garde sérielle ; son état de santé très déficient sur le plan moteur (jusqu'à être grabataire) a entraîné une considérable réduction de sa production durant la dernière décennie de sa vie ; son fils Lukas, né en 1965, établi aujourd'hui à New York, est aussi compositeur... Premières œuvres significatives (avant émigration) : "Concert Românesc" (1951, pour petit orchestre, rhapsodie tzigane folklorique, très Bartókienne), Sonate (1953, violoncelle), "Musica Ricercata" (1953, pour piano solo, 11 pièces construites sur un nombre de notes croissantes, la 1ère sue 2 notes et la 11ème sur 12, et dont la 2ème a été reprise par Stanley Kubrick dans son dernier film, «Eyes Wide Shut», en 1999), "Six Bagatelles" (1953, quintette à vent, 6 miniatures avec au moins 2 tubes), Quatuor n°1 "Métamorphoses Nocturnes" (1954, pour quatuor à cordes, séduisant et ludique, justement qualifié de 7ème de Bartók). Instrument pratiqué : piano.Moderniste-Indépendant. György Ligeti est un des 10 compositeurs majeurs de la Musique Contemporaine, mais il se positionne complètement à part dans la création musicale : à l'écart des écoles ou des tendances, touche à tout (y compris à la musique concrète, peu de temps) comme Stravinsky, indépendant (aventurier) et profondément original ; après une belle (mais pas toujours essentielle) première période de langage Bartókien (jusqu'à 1956), sa musique est marquée par un fondu sonore planant (micro-polyphonie ou polyphonie saturée, en trames sonores), par le contrepoint (avec éparpillement des pupitres), et par une recherche sur le son qui a paru absolument révolutionnaire à ses auditeurs des années 60, mais l'est en fait moins - ce qui n'enlève rien à sa beauté et à son inspiration- depuis qu'a été découvert Scelsi ; une autre dimension de sa musique est son ironie, sa dérision qui s'exprime le plus dans "Le Grand Macabre" et "Hungarian Rock" ; enfin, à la fin de sa vie, s'amorce un tournant de style (comme chez beaucoup d'autres compositeurs) par un retour partiel à la tonalité et à la mélodie (Trio avec cor, de référence Brahmsienne par ironie envers les post-modernes, Concerto pour Violon, Études de Piano, des œuvres vraiment accessibles), et aussi par des recherches accentuées sur la polyrythmie (Concerto pour piano, Études), avec un retour aux premières approches anciennes plus simples de type Bartókiennes ou à mouvements d'horloge (métronomes, balancements asynchrones), avec une influence (inattendue) de Conlon Nancarrow... Pièces emblématiques (sur un total d'une cinquantaine, après 1956) : "Glissandi" (pour bande, 1958), "Atmosphères" (1961, pour grand orchestre), "Poème Symphonique" (1962, pour 100 métronomes, une curiosité provocatrice de tendance «Fluxus»), "Aventures et Nouvelles Aventures" (1963-1966, pour voix et ensemble), "Requiem" (1963, pour voix et orchestre), "Lux Aeterna" (1963, pour chœur), Concerto pour violoncelle (1966), "Lontano" (1967, pour grand orchestre), le Quatuor à cordes n°2 (1968, avec un 3ème mouvement innovant), "Continuum" (pour clavecin, 1969, célèbre par son traitement «Rock» de l'instrument), "Kammerkonzert" (1970, pour ensemble, fusion de textures, de rythmes mécaniques détraqués), "Le Grand Macabre" (opéra, 1977), "Hungarian Rock" (1978), "Trio pour Cor" (1982, post-moderne, expressif mais non essentiel), Concerto pour piano et orchestre (1986-1988), Études (piano, 1985-2001), Concerto pour violon et orchestre (1990-1992, en ritournelles désaxées), Sonate pour alto (1994), "Sippal, dobbal, nadihegedüvel" (2000, pour mezzo-soprano et petit ensemble à vents et percussion, dernière pièce, non essentielle, mêlant modernisme et retour aux premières sources Hongroises).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1953Sonate (violoncelle) [30 ans]Violoncelle-solo. Une œuvre d'avant son engagement moderniste, élégiaque dans son premier mouvement et caractérisée d'abord par un miaulement original, comme une interjection suspendue, passionnée dans son deuxième mouvement, avec des frottements et … … suite | … plus (portrait compositeur)11xx++++
1953Six Bagatelles (flûte, hautbois, clarinette, basson, cor) [30 ans]Quintette-Vents. Les Bagatelles sont issues de 6 des 11 mouvements de "Musica Ricercata", également de 1953, pour piano solo (composées encore en Hongrie, les 2 œuvres, assez dissonantes, ont été condamnées par les autorités Communistes comme «musiqu… … suite | … plus (portrait compositeur)13xxx+++++
1958Glissandi (bande) [35 ans]Electronique. Une des premières œuvres concrètes, belle, à texture continue et de couleur romantique, même si le phénomène a considérablement vieilli, tout simplement car la technique a évolué très vite : il reste une recherche personnelle de la coul… … suite | … plus (portrait compositeur)7x+++++
1961Atmosphères (grand orchestre) [38 ans]Orchestre (grand, de 89 musiciens et autant de parties réelles). Une œuvre de fusion qui débute, paisible, par un long accord tenu (un cluster couvrant 5 octaves) qui se transforme lentement (un canon à 56 voix aux cordes) pour évoluer vers un fourmi… … suite | … plus (portrait compositeur)9xxxx+++
1963Poème symphonique (100 métronomes) [40 ans]Métronome. Cette œuvre dépasse son côté provocant («happening» superficiel) par sa densité quasi continue, et son magnétisme ; certes la première écoute est déconcertante et fait penser à une supercherie Cagienne (hasard du comportement des instrumen… … suite | … plus (portrait compositeur)20xx++
1963Aventures et Nouvelles Aventures (3 chanteurs et 7 instrumentistes) [40 ans]Cordes-Percussion-Vents-Voix. Une œuvre exceptionnelle (partiellement ouverte), une action scénique en 14 tableaux, théâtrale et ironique à la fois, qui associe un petit ensemble instrumental à des chanteurs (soprano, baryton, contralto) avec une dic… … suite | … plus (portrait compositeur)35xxxxx++
1965Requiem (soprano et mezzo-soprano solo, 2 chœurs mixtes et orchestre) [42 ans]Orchestre (grand, bois par 3)-Voix (2 voix, soprano et mezzo-soprano, 2 chœur mixte). Une œuvre sacrée majeure, popularisée par le film «2001, Odyssée de l'Espace...» de Stanley Kubrik (1968), qui allie le langage moderne (avec beaucoup de chromatism… … suite | … plus (portrait compositeur)27xxxx+++
1966Lux Aeterna (chœur à 16 voix mixtes a cappella) [43 ans]Chœur (petit). Une œuvre classique de la période micro-polyphonique, où les voix semblent dissoutes comme dans un nuage de sons, en écho aux polyphonies du 16ème siècle ; les 16 voix solos sont asynchrones, avec des entrées souples, et les changement… … suite | … plus (portrait compositeur)9xxxx+++
1967Lontano (grand orchestre) [44 ans]Orchestre (grand). Un très long accord fluctuant (vents, puis cordes) ouvre cette œuvre qui devient scintillante, en restant très fondue, et qui avance lentement, avec de longs crescendos et dé-crescendos, comme dans un rêve méditatif ; dans la parti… … suite | … plus (portrait compositeur)12xxxx+++
1968Quatuor à cordes n°2 (2 violons, alto, violoncelle) [45 ans]Quatuor-Cordes. Un chef d'œuvre qui symbolise la modernité dans la continuité pour le quatuor à cordes : 5 mouvements, avec des parties externes, discursives, entourant 3 études, la première en harmonies lentes et balancées, la seconde en pointillism… … suite | … plus (portrait compositeur)22xxxxx+++
1969Continuum (clavecin) [46 ans]Clavecin-solo. Très courte pièce, phare du répertoire pour clavecin moderne, artificielle par sa rapidité qui vise à une continuité, obtenue théoriquement par 18 notes par seconde (tant les notes sont rapprochées, aux limites des possibilités du méca… … suite | … plus (portrait compositeur)4xx++++
1970Concerto de Chambre (13 musiciens) [47 ans]Ensemble (petit, avec 1 flûte ou flûte piccolo, 1 hautbois ou hautbois d'amour ou cor anglais, 2 clarinettes ou clarinette basse, 1 cor, 1 trombone, 1 clavecin ou orgue électrique Hammond, 1 piano ou célesta, 2 violons, 1 alto, 1 violoncelle, 1 contr… … suite | … plus (portrait compositeur)18xx++++
1978Le Grand Macabre (opéra) [55 ans]Opéra théâtre (anti-opéra). Un des opéras phares de la Musique Contemporaine (à la limite du théâtre musical, en 2 actes), composé pendant la grande période du collage, qui n'échappe pas à la règle, même s'il le fait sur le mode de la parodie (nombre… … suite | … plus (portrait compositeur)130xxxxx++
1982Trio (violon, cor, piano) [59 ans]Trio-Piano. Une pièce séduisante, savante (par ses transformations) et accessible, mais pas essentielle au catalogue du compositeur ; elle fait référence au trio opus 40 de Brahms pour les mêmes instruments (mais ce n'est pas une véritable clé, plutô… … suite | … plus (portrait compositeur)22xxx++++
1985Etudes (piano) [62 ans]Piano-Etudes. Echelonnées entre 1985 et 2001, ces études (premier livre : 1-6, deuxième livre : 7-14, troisième livre : 15-18) constituent un pendant à celles de Chopin (par la sensibilité), de Debussy (par le colorisme) et de Scarlatti (par le mécan… … suite | … plus (portrait compositeur)56xxxx+++++
1988Concerto pour piano (piano et orchestre) [65 ans]Piano concertant. D'une extrême complexité rythmique (polyrythmie avec asymétrie dominante), cette œuvre (commencée en 1978), en 5 mouvements, crée un univers sonore qui paraît planer (la discontinuité se fond dans le continu) ; hormis le 2ème mouvem… … suite | … plus (portrait compositeur)22xxxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendelégendeNé le 28 Mai 1923

M.A.J.-Actus : 2015/10/17.
Mort le 12 Juin 2006 ; reprise du "Requiem" le 4 Février 2011, au Chatelet, à Paris ; beaucoup joué en 2006-2008 (et à un moindre degré en 2009) ; un nouveau site Internet (en 2014 ou 2015 ?) par une entreprise Allemande basée à Berlin, complet au plan documetaire, mais sec et sans écoute possible. Site Internet personnel (pas d'extraits musicaux): www.gyorgy-ligeti.com* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… "Musica Ricercata" (1950, pour piano, 11 pièces en un jeu sur nombre de notes croissantes de 2 à 12, certaines reprises dans "Musica Ricercata", pour quintette à vents ; Extrait-Vidéo) | "Trio pour Cor" (1982, pour piano, violon et cor Français ; Extrait-Vidéo) |

* Conseil-découverte : "Kammerkonzert" (1970, pour ensemble) |

* Conseil-approfondissement : "Lontano" (1967, pour grand orchestre) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 19-Août-2017

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page