legend

 

NO HAY CAMINOS, HAY QUE CAMINAR

 

Luigi Nono : No Hay Caminos, Hay que Caminar (petit orchestre)
DONNÉES-CLÉSANALYSE
  • Année-création : 1987
  • Âge-compositeur : 63 ans
  • Ancienneté (vs. 2017) : 30 ans
  • Durée-pièce : 22 mn
  • Valeur-catalogue : indispensable (xxxx)
  • Accessibilité-écoute : moyenne (+++)
  • Type-Effectifs : orchestre-petit-instrumental
Orchestre (petit et spatialisé : 55 musiciens en 7 groupes instrumentaux dont 2 groupes sur scène avec 3 trombones, timbales et grosse caisse, d'une part, 33 cordes, d'autre part) et 5 groupes rassemblant environ 20 instrumentistes autour du public). Une pièce magistrale, exigeante, déroutante aussi (une sorte de "Winterreise" Schubertien, mais sans aucun éclair de réminiscences de bonheurs passés épars et sans défilé-procession rituel scandé) où la fragilité côtoie la force du chaos. L'ouverture de la pièce est ténue dans un grand mystère, avec quelques irrégularités suivies d'un long murmure. La pièce, d'un seul tenant, avance ensuite et jusqu'à la fin avec une lenteur immuable et extatique comme un cheminement (désespéré), alternant, sans fin, des épisodes longs, traînants (par exemple, un long murmure) et des cassures, des ruptures, des irruptions, des frappes, toutes avec des sonorités assourdies (des percussions spatialisées). Dans la séquence suivante, le murmure est remplacé par de longs appels très graves (des cuivres) et les cassures sont remplacées par des appels métalliques. Chaque fois, cette alternance long-court est différente par la couleur, par l'atmosphère, créées pour donner un sentiment d'inéluctable, de tragique. Et les appels peuvent devenir solennels, mais alors il s'agit davantage de déploration. L'ensemble frôle l'indicible (tant le silence et l'absence de nuances forte sont prépondérants), vise la pureté, la simplicité et l'évidence (mais la musique reste complexe de façon cachée) et semble amalgamer à la fois l'éther et le viscéral, ou bien le mystique, le cataclysmique et l'effiloché. Une pièce envoûtante, tant son attraction augmente dans le temps (malgré l'errance, malgré l'arrythmie) ; le cheminement (perpétuel) ou la quête (sans fin) alterne flottements (continuendos), entre utopie et rêve (tous 2 pacifistes, selon le compositeur), et révoltes (cataclysme), comme des chemins qui se croisent (ceux de la destinée, probablement), dans une connotation pessimiste (voire noire), d'autant que la fin, après un effilochement mûri, éclate dans un spasme mezzo-forte (pour le néant). L'écriture est marquée par les nuances changeantes des micro-intervalles (sauf quelques mesures, toute la partition tourne autour de la note 'sol' et de ses altérations au demi-ton et au quart de ton, à l'instar de Scelsi ou de Feldman). La pièce fait partie d'un triptyque terminal (et cohérent), focalisé sur les chemins de l'utopie et du rêve : "Caminantes... Ayacucho" (achevée en Janvier 1987, accessible, complexe et Varésienne), "No hay caminos, hay que caminar... Andrei Tarkovski" (de la même année, dédiée au cinéaste visionnaire Russe, Andrei Tarkovski, prématurément disparu à 54 ans, en 1986 et auteur de «Offret» ou de «Nostalghia», des explorations du nulle-part) et "Hay que caminar, soñando" (1989, pour 2 violons positionnés sur 8 pupitres, davantage en monologues), dont les titres en séquence font référence à la même phrase, apparue sans doute au compositeur comme une illumination lorsqu'il l'a vue inscrite sur le mur d'un cloître de Tolède (Espagne) : «Caminantes, no hay caminos, hay que caminar» («Vous qui marchez, il n'y a pas de chemins, il n'y a qu'à marcher») comme une invite, en l'absence de pistes avérées et sûres, à refuser les dogmes et les parcours préétablis pour s'ouvrir à l'utopie, à la recherche incessante, celle du Wanderer de Nietzsche ou du Prométhée de Cacciari) ou bien comme la mer sur laquelle on va en inventant et en découvrant sa route. Les 3 œuvres partagent une intériorisation inquiète, une atmosphère étrange et insaisissable, une progression fragmentaire, une interrogation-doute constante (le fatum existentiel), des étonnements sans réponses, une tension projetée vers un futur pensé comme essentiel, mais inatteignable ; Extrait-Vidéo [création : 28 Novembre 1987, à Tokyo (Japon)]

 

 

Style musical du compositeur
Italie - Moderniste-Sériel. Luigi Nono est d'abord un compositeur du chant (engagé), de la voix dans toute sa plénitude, notamment dans sa 2ème période créatrice, à partir de 1962 (après une 1ère période sérielle, plutôt théoricienne) ; la personnalité que l'Histoire retiendra est à la fois remplie de doutes, fragile, secrète, et capable d'une intransigeance dogmatique (pas seulement lors du sérialisme strict, dit pointilliste), d'une violence sauvage (y compris dans sa musique, à côté de passages doux, tellement pianissimi qu'ils sont à peine audibles) ; cette 2ème période est marquée par des recherches sur le son (et quasiment l'absence de son, par le silence) et sur l'électroacoustique ; au total, sa musique est exigeante, d'une grande pureté (parfois incandescente, mais plus souvent céleste), et d'une profonde expressivité poétique (stigmates, errances, élégies, ...), mais son langage musical se révèle moins révolutionnaire que ses écrits (c'est un vrai et fidèle héritier de Schoenberg-Webern) ; aujourd'hui ses partitions, même majeures, sont rarement jouées en France (la cantate scénique du "Grand Soleil", les cheminements ultimes titrés "Caminos", "Caminantes" et "Caminar", en tryptique) et il est bien difficile de savoir si c'est un oubli momentané avec l'inévitable détachement-banalisation du post-sérialisme ou si la dimension globale de son œuvre n'est pas encore complètement appréhendée (notamment vocale, dans une grande continuité et un accomplissement progressif sur 40 ans) pour en faire un des compositeurs majeurs de la Musique Contemporaine… Pièces emblématiques (sur un total de près de 70, d'une grande cohérence) : "Liebeslied" (1954, pour chœur mixte et ensemble), "Il Canto Sospeso" (1956, pour soprano, alto, ténor, chœur mixte et orchestre, et des textes de résistants condamnés à morts), "Intolleranza" (1960, opéra de chambre), "Canciones a Guiomar" (1963, pour soprano, 6 voix de femmes et ensemble, non écouté en concert), "Ricorda cosa ti hanno fato in Auschwitz" (1965, pour voix et bande, non écouté), "A Floresta è Jovem de Vida" (1966, pour voix et bande, non écouté), "Contrappunto dialectico alla Mente" (1968, pour voix et bande, non écouté), "Como una Ola de Fuerza y Luz [Comme une Vague de Force et de Lumière]" (1972, pour soprano, piano, orchestre et bande), "Al gran Sole carico d'Amore [Au grand Soleil chargé d'Amour]" (1975 - 1978, opéra de chambre, sans action scénique, non écouté en concert, une fresque et une revisitation sévère du genre-opéra), "... Sofferte onde Serene... [Ondes de Souffrance, de Sérénité]" (1977, pour piano et bande, énigmatique), "Fragmente-Stille an Diotima [Fragments-Silences à Diotima]" (1980, quatuor à cordes), "Prometeo [Prométhée]" (1984, anti-opéra, tout piano lento), "No Hay Caminos, Hay que Caminar [Il n'y a Pas de Chemin, Il Faut Avancer]" (1987, pour 7 groupes instrumentaux, mystique, cataclysmique et effiloché), "Caminantes... Ayacucho [Voyageurs... Ayacucho]" (1987, pour contralto, flûte basse, orgue, 2 chœurs, orchestre en 3 groupes et électronique, colossal, un engagement politique, Ayacucho étant une région du Pérou en constante révolte), et "Hay que caminar, soñando [Il Faut Avancer, en Rêvant]" (1989, pour 2 violons, épuré chant du cygne), "La Lontananza Utopica Nostalgica Futura" (1988, pour violon solo et 8 bandes magnétiques, fascinant). légende Portrait

 

 

Actualités du compositeur [Créations, Reprises, Projets]
légendelégendelégendelégendeNé le 29 Janvier 1924

M.A.J.-Actus : 2017/02/11.
Mort le 8 Mai 1990 ; reprise de "Prometeo" (version concert), le 7 Décembre 2015 à la Villette (réussie) ; reprise de "No hay caminos, hay que caminar", le 9 Avril 2011 à la Villette (réussie) ; "Composizione per orchestra n°1" à Pleyel le 8 Septembre 2009 ; globalement assez ignoré en France et peu joué (en regard de son importance objective passée)

Site Internet personnel : www.luiginono.it
Conseil-découverte : "Caminantes... Ayacucho" (1987, pour contralto, flûte basse, orgue, 2 chœurs, orchestre en 3 groupes et électronique)

Conseil-approfondissement : "Como una Ola de Fuerza y Luz [Comme une Vague de Force et de Lumière]" (1972, pour soprano, piano, orchestre et bande)

 

Actualisation de la page : 11-Février-2017




Liste BDD de toutes les pièces sélectionnées (historicisées) par compositeur (alphabétique)  | Adams - Phrygian Gates , Shaker Loops , Chamber Symphony | Adès - Living Toys , Asyla | Amy - D'un Espace Déployé , Orchestrahl | Andre - Le Loin et le Profond | Andriessen - De Staat | Aperghis - Récitations | Babbitt - Quatuor n°2 | Bacri - Suite n°4 | Barber - Concerto pour violon , Knoxville : Summer of 1915 , Vanessa , The Lovers | Barraqué - Sonate pour piano , Concerto pour clarinette | Bayle - Jeïta | Bedrossian - Transmission , It , Charleston | Benjamin - At First Light , Antara , Into the Little Hill | Berio - Thema, Omaggio a Joyce , Sequenza I , Circles , Epiphanie , Sequenza II , Laborintus II , Sequenza V , Sequenza VI , Sinfonia , Sequenza VII , Coro , Sequenza IX , Corale , La Vera Storia , Un Re in Ascolto , Sequenza X , Sequenza XI , Sequenza XIII | Bernstein - Symphony The Age of Anxiety | Bertrand - Mana , Vertigo | Birtwistle - Tragoedia , Punch and Judy , The Triumph of Time , Carmen Arcadiae Mechanicae Perpetuum , Agm , The Mask of Orpheus , Earth Dances | Boesmans - Surfing , Reigen | Boucourechliev - Archipels - Anarchipels | Boulez - Douze Notations , Sonatine , Première Sonate , Le Visage nuptial , Deuxième Sonate , Soleil des Eaux , Livre pour Quatuor , Structures, premier Livre , Le Marteau sans maître , Structures, deuxième Livre , Troisième Sonate , Figures Doubles Prismes , Pli selon Pli, Portrait de Mallarmé , Eclat/Multiples , Domaines , Livre pour Cordes , Cummings ist der Dichter , Explosante-fixe , Rituel in Memoriam Bruno Maderna , Messagesquisse , Notations , Répons , Dérive 1 , Memoriale , Dialogue de l'Ombre Double , Dérive 2 , Anthèmes I et II , Incises , Sur Incises | Britten - Peter Grimes , The Turn of the Screw , War Requiem , Quatuor à cordes n°3 | Cage - Sonates et Interludes , Concerto pour piano | Campana - Timing | Carter - Double Concerto , Concerto pour piano , Concerto pour Cor | Cavanna - Concerto pour violon | Cerha - Spiegel I-VII | Chostakovitch - Trio n°2 opus 67 , Vingt-quatre Préludes et Fugues , Concerto n°1 , Quatuor n°8 , Symphonie n°15 , Quatuor n°15 , Sonate pour alto | Chowning - Stria | Connesson - Supernova | Copland - Appalachian Springs | Crumb - Black Angels , Vox Balaenae , Star-Child , Gnomic-Variations | Dalbavie - Miroirs transparents , Seuils | Dallapiccola - Canti di Prigionia , Il Prigioniero , Ulisse | Dao - Koskom | Denisov - Requiem | Dillon - Helle Nacht | Donatoni - Le Ruisseau sur l'Escalier | Dufourt - Saturne | Durieux - Devenir | Dusapin - Time Zones, Quatuor n°2 , Celo, concerto pour violoncelle , Perelà, Uomo di fumo | Dutilleux - Métaboles , Tout un Monde Lointain , Trois Strophes sur le Nom de Sacher , Quatuor Ainsi la Nuit , Timbres, Espace, Mouvement | Eloy - Kâmakalâ | Eötvös - Trois Sœurs | Escaich - Miroir d'Ombres | Fedele - Epos | Feldman - Durations I - V , Neither | Fénelon - Orion Mythologie II , Dix-Huit Madrigaux | Ferneyhough - Unity Capsule , Quatuor n°4 | Ferrari - Symphonie déchirée | Ginastera - Estancia , Concerto pour piano n°2 | Glass - Music in 12 Parts | Goeyvaerts - Sonate n°1 , Quatuor De Zeven Zegels | Górecki - Symphonie n°3 Sorrowful Songs | Greif - Trio , Sonate n°22 Les Plaisirs de Chérence , Sonate pour 2 violoncelles The Battle of Agincourt , Quadruple Concerto La Danse des Morts , Concerto pour violoncelle Durch Adams Fall | Grisey - Partiels , Modulations , Jour Contre-Jour , Talea , Accords perdus , Anubis et Nout , Vortex Temporum , Quatre Chants pour Franchir le Seuil | Haas - Monodie , In Vain , Natures Mortes , Aus-Weg | Harvey - Mortuos Plango, Vivos Voco , Bhakti , Advaya , Quatuor à cordes n°4, avec électronique , Wagner Dream , Speakings | Henry - Le Microphone bien Tempéré , Le Voile d'Orphée | Henze - Les Bassarides , Symphonie n°7 | Holliger - Scardanelli-Zyklus , Concerto pour violon Hommage à Louis Soutter | Huber - Tenebrae | Hurel - Loops III | Ingólfsson - La Métrique du Cri | Jolas - Quatuor n°2 , Stances | Jolivet - Cinq Danses Rituelles , Concerto pour ondes Martenot , Concerto n°2 pour trompette | Kagel - Heterophonie , Quatuor à cordes n°1 , Acustica , Ludwig Van, Homage by Beethoven , Exotica , Rrrrrrr… | Khatchatourian - Gayaneh , Spartacus | Kurtag - Messages de Feu Demoiselle R.V. Troussova , Kafka Fragmente , Stèle | Lachenmann - Air , Quatuor à cordes n°1 Gran Torso , Accanto , Tanzsuite mit Deutschlandlied , Mouvement - vor der Erstarrung , Das Mädchen mit den Schwefelhölzern | Levinas - Appels , Ouverture pour une Fête Étrange | Ligeti - Sonate , Six Bagatelles , Glissandi , Atmosphères , Poème symphonique , Aventures et Nouvelles Aventures , Requiem , Lux Aeterna , Lontano , Quatuor à cordes n°2 , Continuum , Concerto de Chambre , Le Grand Macabre , Trio , Etudes , Concerto pour piano | Lindberg - Kraft , Concerto pour clarinette | Lutoslawski - Musique Funèbre , Trois Poèmes d'Henri Michaux , Livre pour Orchestre | Machover - Hyperstring Trilogy | Maderna - Hyperion | Manoury - Sound and Fury , K… | Mantovani - Turbulences | Maratka - Zverohra | Maresz - Sul Segno | Martin - Iris | Messiaen - Quatuor pour La Fin du Temps , Vingt Regards sur l'Enfant Jésus , Turangalîlâ Symphonie , Quatre Études de Rythme , Oiseaux exotiques , Chronochromie , Et Exspecto Resurrectionem Mortuorum , Des Canyons aux Étoiles , Saint François d'Assise | Mikalsen - Concerto pour ondes Martenot et sinfonietta | Monnet - Bibilolo , Sans Mouvement, sans Monde | Murail - Gondwana , La Barque mystique , Terre d'Ombre , Pour Adoucir le Cours du Temps | Nancarrow - Studies for Player Piano | Nono - Liebeslied , Intolleranza , Como una Ola de Fuerza y Luz , Sofferte onde Serene , Fragmente-Stille an Diotima , Prometeo , No Hay Caminos, Hay que Caminar | Nunes - Nachtmusik I , Einspielung II , Quodlibet | Ohana - Tombeau de Claude Debussy , 24 Préludes | Pablo - Modulos I-II | Pärt - Credo , Fratres | Parmégiani - De Natura Sonorum | Partch - And on the 7th Day Petals Fell in Petaluma | Pécou - Symphonie du Jaguar , L'Oiseau innumérable | Penderecki - Anaklasis , Thrène à la Mémoire des Victimes d'Hiroshima | Pesson - Récréations Françaises , Bitume - Quatuor n°2 | Pintscher - Verzeichnete Spur | Posadas - Quatuor à cordes Liturgia Fractal | Poulenc - Dialogues des Carmélites , Sonate pour flûte , La Voix Humaine | Pousseur - Couleurs croisées | Radulescu - Capricorn's Nostalgic Crickets | Reich - Music for 18 Musicians , Different Trains , City Life | Rihm - Jakob Lenz , Tutuguri I-VI , Jagden und Formen | Riley - In C | Risset - Moments Newtoniens | Robin - Schizophrenia , Art of Metal III , Vulcano | Romitelli - Professor Bad Trip I , Amok Koma , Trash TV Trance | Saariaho - Du Cristal à la Fumée | Scelsi - Quattro Illustrazioni , Quatro Pezzi su una Nota sola , Aiôn , Xnoybis , Duo , Konx-Om-Pax , Pfhat | Schaeffer - Symphonie pour un Homme Seul | Schnittke - Concerto grosso n°1 , Concerto pour alto | Schoeller - Cinq Totems , Concerto pour violoncelle The Eyes of the Wind | Sciarrino - Introduzione all'Oscuro , Infinito Nero, Estasi di un Atto , Da Gelo a Gelo | Stockhausen - Klavierstücke I-VIII , Gesang der Jünglinge , Klavierstück XI , Gruppen , Kontakte , Carré , Klavierstück IX , Momente , Klavierstück X , Stimmung , Hymnen , Mantra , Sirius | Stravinsky - Threni , Requiem Canticles | Stroppa - Upon a Blade of Grass | Takemitsu - Waterways | Tanguy - Eclipse | Tippett - A Child of our Time , The Rose Lake | Ullmann - Der Kaiser von Atlantis | Ustvolskaya - Octuor , Composition n°2 , Sonate n°5 | Varèse - Déserts , Poème Électronique , Nocturnal | Vivier - Paramirabo , Lonely Child | Wessel - Contacts Turbulents | Xenakis - Metastaseis , Eonta , Nomos Alpha , Nuits , Persephassa , Antikhthon , Pléïades , Tetras , Thalleïn | Young - The Well-tuned Piano | Zimmermann - Die Soldaten , Concerto pour violoncelle En Forme de Pas de Trois , Requiem pour un jeune Poète , Ekklesiastische Aktion



© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page