legend

 

KRAFT

 

Magnus Lindberg : Kraft (orchestre et électronique)
DONNÉES-CLÉSANALYSE
  • Année-création : 1985
  • Âge-compositeur : 27 ans
  • Ancienneté (vs. 2017) : 32 ans
  • Durée-pièce : 29 mn
  • Valeur-catalogue : indispensable (xxxx)
  • Accessibilité-écoute : facile (++++)
  • Type-Effectifs : orchestre instrumental avec électronique
Orchestre-Informatique (piano, 3 clarinettes, violoncelle, 2 percussions, grand orchestre avec bois par 4). Une œuvre audacieuse, effervescente et énergique pour 5 solistes (la clarinette se démultipliant en clarinette basse, clarinette contrebasse) et grand orchestre avec électronique live qui utilise des procédés de transformation rythmique, d'interpolation constante d'un ostinato rythmique à un autre (son travail de préparation pendant plus d'1 an sur ordinateur, à l'Ircam, a beaucoup servi au compositeur de ce point de vue) ; c'est une pièce quasi-théâtrale, car l'œil est sollicité autant que l'oreille : d'une part, les solistes sont amenés à circuler autour du public, pour jouer des percussions qui les attendent ici et là – ainsi, la violoncelliste frappe et fait tournoyer le gong de l'allée centrale, le pianiste fait entendre un piano, un ressort de récupération, du papier de verre frotté, des galets cognés ou encore de l'eau d'un seau muni d'un tuyau d'arrivée d'air, ou le chef lui-même est muni d'un sifflet et d'oreillettes, d'autre part, la musique est spatialisée par un système de haut-parleurs, comme autant d'actions sonores ; les 2 grands mouvements, qui s'écartent du fortissimo continuel que laissent prévoir l'ouverture et le titre qui signifie «puissance, force» en ménageant des moments plus paisibles, sont suivis d'une coda relativement longue ; aujourd'hui une pièce datée, émoussée côté esbrouffe, plus fascinante que déroutante par la discontinuité des événements sonores, mais solide et belle, ponctuée par un grand crescendo de l'orchestre où la clameur des cuivres interpelle les déflagrations percussives (pour faire court : un rock Varésien spatialisé) ; Extrait-Vidéo (court) ; [création : 4 Septembre 1985, à Helsinki (Finlande)].

 

COMPLÉMENTS D'ANALYSE (EXTERNES)
[Mathias Kusnierz, citizenjazz.com, 24 Octobre 2011 | écrite dans les années 80 alors que le compositeur séjournait en Europe, la pièce est nourrie de free jazz et de punk, mais intègre l'héritage de Luciano Berio et Karlheinz Stockhausen, ainsi que les développements théoriques de Milton Babbitt et Allen Forte ; c'est la 1ère œuvre du compositeur à intégrer l'ordinateur (il passera d'ailleurs 2 ans pleins à concevoir l'environnement informatique qui devait lui servir ensuite à calculer les proportions et les transformations rythmiques et harmoniques complexes) ; mais ce qui frappe le plus, au moins sur scène, c'est la série de gestes instrumentaux inédits et hors norme qui viennent littéralement trouer l'espace de la partition ; on ne saurait mieux dire que le programme pour décrire le modus operandi : «tous les membres de l'ensemble jouent, en plus de leurs instruments premiers, de nombreux instruments de percussion, surtout métalliques, collectés chez un ferrailleur ; la musique est spatialisée par un système de haut-parleurs et par les déplacements des solistes, y compris du chef d'orchestre, pendant l'exécution» ; cela donne une pièce spectaculaire et très visuelle, quasi nomade (les musiciens sont en constant déplacement, y compris au milieu du public, derrière lequel est installé un énorme gong), mais aussi très énergique et généreuse ; en fin de compte, ce n'est pas par son vacarme réjouissant que brille cette pièce mais plutôt par l'équilibre très intelligent que le compositeur trouve entre la puissance pure et le besoin impérieux de calculer les différents paramètres de la matière sonore]

[Simon Corley, concertonet.com, 10 Juin 2011 | dans cette pièce en 2 parties enchaînées, il est question de pierres et d'eau, mais dans un registre de force et de chocs : parmi l'attirail dont disposent les 5 solistes, il y a en effet des galets qui s'entrechoquent et des seaux qui font glouglou quand on souffle dedans avec un tuyau en plastique ; c'est que, pour l'occasion, le compositeur s'est mué en ferrailleur, récupérant les objets les plus insolites comme tambours de freins à la (Lou) Harrison, chaînes, ressorts, barres et tubes métalliques, sifflet, sans compter une enclume, comme pour une nouvelle "Construction in Metal" de John Cage ; à l'instar de "Kinetics" ou "Engine", le titre renvoie à la machine, à l'industrie, à l'usine : c'est le retour du constructivisme Soviétique des années 1920, revu par le rock punk ; matière à l'état brut, pour ne pas dire primitif – même si le compositeur dit s'être aidé de l'ordinateur pour écrire cette partition complexe, avec ses accords contenant jusqu'à 70 notes – cataclysmes Varésiens, paroxysmes, l'auditeur est emporté par cette force, Kraft en allemand, plus positive que violente et il est véritablement cerné par cette musique ; face à un gigantesque effectif instrumental, qui comprend lui-même des clarinettes, une section de violoncelles, des percussions et un piano, les solistes bénéficient d'une amplification, mais la spatialisation provient aussi de ce que ceux-ci et certains groupes de l'orchestre se déplacent pendant l'exécution, quittant momentanément la scène pour rejoindre l'un des petits podiums qui entourent le public : c'est le cas des cuivres ou, à la fin de la 1ère partie, de ce déluge de piccolos préparé par une lente marche de gongs, l'une des 2 plages de pure poésie que réserve quand même ce maelstrom ; au total, une partition dont la démesure – pas seulement celle des moyens requis – et l'originalité s'apparentent à celles des grandes utopies du siècle passé, depuis "Déserts" jusqu'à "Répons", en passant par "Gruppen" et "Les Soldats", presque mythiques alors que (ou parce que) elles ne sont pas souvent données]

[ajouter un texte personnel d'analyse? envoi via formulaire]

 

Style musical du compositeur
Finlande - Opportuniste-Synthétique (tendance Rock-Pop, puis post-moderne). Magnus Lindberg est un compositeur ouvert à tous les styles au fur et à mesure de leur intégration (le sérialisme du musicologue Américain Allen Forte et de Milton Babbitt, la musique aléatoire et la musique concrète, la spontanéité du free jazz combinée à l'énergie rythmique de la musique rock ou post-punk, le spectralisme, l'informatique mucicale, déniée ensuite, et l'exotisme des musiques traditionnelles d'Asie), sans jamais privilégier une influence à une autre ; ses premières partitions, audacieuses, voire provocatrices, sont marquées d'un goût pour l'énergie, l'extrême, le spontané, voire le bizarre, avec la grammaire post-sérielle et l'expérimentation électroacoustique ; après une panne créatrice de 2 ans (1987-1988), il opère un revirement stylistique vers une musique moins frénétique, moins extérieurement violente, d'une plus grande transparence harmonique, tout en restant volubile ; en réalité, avec tout de même une certaine unité stylistique, la maturité s'exprime en 2 périodes, une assumée, approfondie, qui appelle les compositeurs comme des hommages ("Aura" est alors un tribut aux "Notations" de Boulez, par exemple), l'autre, récente, plus normée, dans le moule du répertoire (post-modernisme), voire franchement lyrique (quasiment tonale et consonante, sans aller jusqu'au néotonal), plus aboutie, mais moins originale et parfois moins inspirée ; cependant, hors assimilations, il reste des constantes personnelles dans son écriture, notamment le principe de la chaconne (une chaîne d'accords continuellement recyclée au cours d'une pièce), dérivé de l'écriture spectrale, et un art consommé de l'orchestration (sensibilité raffinée pour le son, choc des timbres associés, sens dramatique, forte pensée harmonique, libre mais réelle construction architecturée) ; à l'écoute, sa musique possède quelques constantes qui l'identifient vite, comme la densité polyphonique (barbare aux débuts, opulente, récemment), les textures foisonnantes (par accumulation qui souligne la polyphonie), les formules rythmiques répétées (Stockhausen, bien compris), la couleur orchestrale par des associations instrumentales inusitées (Grisey et d'autres, bien compris) avec spécifiquement de soudains jets de couleurs inattendus, et enfin un goût certain pour la parenthèse illustrative sur un détail, subitement exploré, comme un arrêt sur image, comme une divagation, au cours d'une progression qui semblait organisée… Pièces emblématiques (sur un total de 100 environ, l'orchestre ou le grand ensemble étant privilégié) : "Kraft" (1985, pour ensemble instrumental et orchestre, innovant et énergique), "Ur" (1986, pour quintette et électronique live, quasi-brutal), "Kinetics" (1989, pour orchestre, dynamique), "Joy" (1990, pour petit orchestre et électronique), "Marea" (1990, pour petit orchestre), "Aura, in Memoriam Witold Lutoslawski" (1994, pour orchestre, vaste poème opulent), "Coyote Blues" (1993, pour ensemble), "Related rocks" (1997, pour 2 pianos, 2 percussions et dispositif électronique, non écouté), "Cantigas" (1999, pour orchestre), Concerto pour violoncelle (2000-2002, non écouté en concert, virevoltant), Concerto pour clarinette (2002, post-Stravinskyen, avec une cadence époustouflante), "Sculpture" (2005, pour grand orchestre sans violon, non écoutée en concert, architecturale et tellurique), "Al Largo" (2010, pour orchestre, non écoutée en concert), "Souvenir" (2010, pour grand ensemble, en hommage à Gérard Grisey, polarisé et errant). légende Portrait

 

 

Actualités du compositeur [Créations, Reprises, Projets]
légendeNé le 27 Juin 1958

M.A.J.-Actus : 2016/05/21.
création du Concerto n°2 pour piano, le 3 Mai 2012, à New York ; reprise de "Kraft" le 10 Juin 2011, à Paris ; création de "Souvenir" en hommage à Grisey, le 19 Novembre 2010, à New York ; création de "Al Largo", le 23 Juin 2010, New York ; création de "Expo" pour orchestre, à New York, le 16 Septembre 2009 ; création Française de "Counter Phrases" (en-deçà), et reprises de "Bubo Bubo" et surtout de "Coyote Blues" ; "Clarinet Quintet" pour clarinette et quatuor à cordes, en Janvier 2006 ; pas de site Internet personnel (un site sous www.magnuslindberg.com, mais c'est pour un musicien homonyme), le site retenu ici est celui de son éditeur, Boosey à http://www.boosey.com/composer/magnus+lindberg

Conseil-découverte : "Kraft" (1985, pour ensemble instrumental et orchestre)

Conseil-approfondissement : Ur (1986, pour quintette et électronique live)

 

Actualisation de la page : 21-Mai-2016




Liste BDD de toutes les pièces sélectionnées (historicisées) par compositeur (alphabétique)  | Adams - Phrygian Gates , Shaker Loops , Chamber Symphony | Adès - Living Toys , Asyla | Amy - D'un Espace Déployé , Orchestrahl | Andre - Le Loin et le Profond | Andriessen - De Staat | Aperghis - Récitations | Babbitt - Quatuor n°2 | Bacri - Suite n°4 | Barber - Concerto pour violon , Knoxville : Summer of 1915 , Vanessa , The Lovers | Barraqué - Sonate pour piano , Concerto pour clarinette | Bayle - Jeïta | Bedrossian - Transmission , It , Charleston | Benjamin - At First Light , Antara , Into the Little Hill | Berio - Thema, Omaggio a Joyce , Sequenza I , Circles , Epiphanie , Sequenza II , Laborintus II , Sequenza V , Sequenza VI , Sinfonia , Sequenza VII , Coro , Sequenza IX , Corale , La Vera Storia , Un Re in Ascolto , Sequenza X , Sequenza XI , Sequenza XIII | Bernstein - Symphony The Age of Anxiety | Bertrand - Mana , Vertigo | Birtwistle - Tragoedia , Punch and Judy , The Triumph of Time , Carmen Arcadiae Mechanicae Perpetuum , Agm , The Mask of Orpheus , Earth Dances | Boesmans - Surfing , Reigen | Boucourechliev - Archipels - Anarchipels | Boulez - Douze Notations , Sonatine , Première Sonate , Le Visage nuptial , Deuxième Sonate , Soleil des Eaux , Livre pour Quatuor , Structures, premier Livre , Le Marteau sans maître , Structures, deuxième Livre , Troisième Sonate , Figures Doubles Prismes , Pli selon Pli, Portrait de Mallarmé , Eclat/Multiples , Domaines , Livre pour Cordes , Cummings ist der Dichter , Explosante-fixe , Rituel in Memoriam Bruno Maderna , Messagesquisse , Notations , Répons , Dérive 1 , Memoriale , Dialogue de l'Ombre Double , Dérive 2 , Anthèmes I et II , Incises , Sur Incises | Britten - Peter Grimes , The Turn of the Screw , War Requiem , Quatuor à cordes n°3 | Cage - Sonates et Interludes , Concerto pour piano | Campana - Timing | Carter - Double Concerto , Concerto pour piano , Concerto pour Cor | Cavanna - Concerto pour violon | Cerha - Spiegel I-VII | Chostakovitch - Trio n°2 opus 67 , Vingt-quatre Préludes et Fugues , Concerto n°1 , Quatuor n°8 , Symphonie n°15 , Quatuor n°15 , Sonate pour alto | Chowning - Stria | Connesson - Supernova | Copland - Appalachian Springs | Crumb - Black Angels , Vox Balaenae , Star-Child , Gnomic-Variations | Dalbavie - Miroirs transparents , Seuils | Dallapiccola - Canti di Prigionia , Il Prigioniero , Ulisse | Dao - Koskom | Denisov - Requiem | Dillon - Helle Nacht | Donatoni - Le Ruisseau sur l'Escalier | Dufourt - Saturne | Durieux - Devenir | Dusapin - Time Zones, Quatuor n°2 , Celo, concerto pour violoncelle , Perelà, Uomo di fumo | Dutilleux - Métaboles , Tout un Monde Lointain , Trois Strophes sur le Nom de Sacher , Quatuor Ainsi la Nuit , Timbres, Espace, Mouvement | Eloy - Kâmakalâ | Eötvös - Trois Sœurs | Escaich - Miroir d'Ombres | Fedele - Epos | Feldman - Durations I - V , Neither | Fénelon - Orion Mythologie II , Dix-Huit Madrigaux | Ferneyhough - Unity Capsule , Quatuor n°4 | Ferrari - Symphonie déchirée | Ginastera - Estancia , Concerto pour piano n°2 | Glass - Music in 12 Parts | Goeyvaerts - Sonate n°1 , Quatuor De Zeven Zegels | Górecki - Symphonie n°3 Sorrowful Songs | Greif - Trio , Sonate n°22 Les Plaisirs de Chérence , Sonate pour 2 violoncelles The Battle of Agincourt , Quadruple Concerto La Danse des Morts , Concerto pour violoncelle Durch Adams Fall | Grisey - Partiels , Modulations , Jour Contre-Jour , Talea , Accords perdus , Anubis et Nout , Vortex Temporum , Quatre Chants pour Franchir le Seuil | Haas - Monodie , In Vain , Natures Mortes , Aus-Weg | Harvey - Mortuos Plango, Vivos Voco , Bhakti , Advaya , Quatuor à cordes n°4, avec électronique , Wagner Dream , Speakings | Henry - Le Microphone bien Tempéré , Le Voile d'Orphée | Henze - Les Bassarides , Symphonie n°7 | Holliger - Scardanelli-Zyklus , Concerto pour violon Hommage à Louis Soutter | Huber - Tenebrae | Hurel - Loops III | Ingólfsson - La Métrique du Cri | Jolas - Quatuor n°2 , Stances | Jolivet - Cinq Danses Rituelles , Concerto pour ondes Martenot , Concerto n°2 pour trompette | Kagel - Heterophonie , Quatuor à cordes n°1 , Acustica , Ludwig Van, Homage by Beethoven , Exotica , Rrrrrrr… | Khatchatourian - Gayaneh , Spartacus | Kurtag - Messages de Feu Demoiselle R.V. Troussova , Kafka Fragmente , Stèle | Lachenmann - Air , Quatuor à cordes n°1 Gran Torso , Accanto , Tanzsuite mit Deutschlandlied , Mouvement - vor der Erstarrung , Das Mädchen mit den Schwefelhölzern | Levinas - Appels , Ouverture pour une Fête Étrange | Ligeti - Sonate , Six Bagatelles , Glissandi , Atmosphères , Poème symphonique , Aventures et Nouvelles Aventures , Requiem , Lux Aeterna , Lontano , Quatuor à cordes n°2 , Continuum , Concerto de Chambre , Le Grand Macabre , Trio , Etudes , Concerto pour piano | Lindberg - Kraft , Concerto pour clarinette | Lutoslawski - Musique Funèbre , Trois Poèmes d'Henri Michaux , Livre pour Orchestre | Machover - Hyperstring Trilogy | Maderna - Hyperion | Manoury - Sound and Fury , K… | Mantovani - Turbulences | Maratka - Zverohra | Maresz - Sul Segno | Martin - Iris | Messiaen - Quatuor pour La Fin du Temps , Vingt Regards sur l'Enfant Jésus , Turangalîlâ Symphonie , Quatre Études de Rythme , Oiseaux exotiques , Chronochromie , Et Exspecto Resurrectionem Mortuorum , Des Canyons aux Étoiles , Saint François d'Assise | Mikalsen - Concerto pour ondes Martenot et sinfonietta | Monnet - Bibilolo , Sans Mouvement, sans Monde | Murail - Gondwana , La Barque mystique , Terre d'Ombre , Pour Adoucir le Cours du Temps | Nancarrow - Studies for Player Piano | Nono - Liebeslied , Intolleranza , Como una Ola de Fuerza y Luz , Sofferte onde Serene , Fragmente-Stille an Diotima , Prometeo , No Hay Caminos, Hay que Caminar | Nunes - Nachtmusik I , Einspielung II , Quodlibet | Ohana - Tombeau de Claude Debussy , 24 Préludes | Pablo - Modulos I-II | Pärt - Credo , Fratres | Parmégiani - De Natura Sonorum | Partch - And on the 7th Day Petals Fell in Petaluma | Pécou - Symphonie du Jaguar , L'Oiseau innumérable | Penderecki - Anaklasis , Thrène à la Mémoire des Victimes d'Hiroshima | Pesson - Récréations Françaises , Bitume - Quatuor n°2 | Pintscher - Verzeichnete Spur | Posadas - Quatuor à cordes Liturgia Fractal | Poulenc - Dialogues des Carmélites , Sonate pour flûte , La Voix Humaine | Pousseur - Couleurs croisées | Radulescu - Capricorn's Nostalgic Crickets | Reich - Music for 18 Musicians , Different Trains , City Life | Rihm - Jakob Lenz , Tutuguri I-VI , Jagden und Formen | Riley - In C | Risset - Moments Newtoniens | Robin - Schizophrenia , Art of Metal III , Vulcano | Romitelli - Professor Bad Trip I , Amok Koma , Trash TV Trance | Saariaho - Du Cristal à la Fumée | Scelsi - Quattro Illustrazioni , Quatro Pezzi su una Nota sola , Aiôn , Xnoybis , Duo , Konx-Om-Pax , Pfhat | Schaeffer - Symphonie pour un Homme Seul | Schnittke - Concerto grosso n°1 , Concerto pour alto | Schoeller - Cinq Totems , Concerto pour violoncelle The Eyes of the Wind | Sciarrino - Introduzione all'Oscuro , Infinito Nero, Estasi di un Atto , Da Gelo a Gelo | Stockhausen - Klavierstücke I-VIII , Gesang der Jünglinge , Klavierstück XI , Gruppen , Kontakte , Carré , Klavierstück IX , Momente , Klavierstück X , Stimmung , Hymnen , Mantra , Sirius | Stravinsky - Threni , Requiem Canticles | Stroppa - Upon a Blade of Grass | Takemitsu - Waterways | Tanguy - Eclipse | Tippett - A Child of our Time , The Rose Lake | Ullmann - Der Kaiser von Atlantis | Ustvolskaya - Octuor , Composition n°2 , Sonate n°5 | Varèse - Déserts , Poème Électronique , Nocturnal | Vivier - Paramirabo , Lonely Child | Wessel - Contacts Turbulents | Xenakis - Metastaseis , Eonta , Nomos Alpha , Nuits , Persephassa , Antikhthon , Pléïades , Tetras , Thalleïn | Young - The Well-tuned Piano | Zimmermann - Die Soldaten , Concerto pour violoncelle En Forme de Pas de Trois , Requiem pour un jeune Poète , Ekklesiastische Aktion



© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page