Concerts… ajout bienvenu [mail en bas de page], si musique après 1941 et > 80%, même format de données, avec date, lieu, heure, programme abrégé, lien, '*' si création et '0€' si gratuit, max. 180 caractères 

 

LA CRÉATION DU MONDE

 

Bernard Parmégiani : La Création du Monde (bande)
DONNÉES-CLÉSANALYSE
  • Année-création : 1984
  • Âge-compositeur : 57 ans
  • Ancienneté (vs. 2021) : 37 ans
  • Durée-pièce : 73 mn
  • Valeur-catalogue : marquante (xxx)
  • Accessibilité-écoute : immédiate (+++++)
  • Type-Effectifs : electro-pure-tous-types
Electroacoustique. C'est une vaste fresque dont le titre n'est pas issu de la génèse biblique, mais des connaissances scientifiques de l'époque (Hubert Reeves, Carl Sagan, Robert Clarke, Steven Weinberg ont fourni les principaux points de repère, sachant que les mots qui décrivent les phénomènes de l'astrophysique sont suffisamment incitatifs pour provoquer l'imagination musicale et nourrir cette rêverie du monde) ; la pièce est en 3 parties, Lumière noire (18 minutes), Métamorphose du vide (23 minutes), et, Signe de vie (32 minutes) et en 12 sous-parties ; elle commence par un bruit (de fond) résiduel (précédent, puis suite au big bang?), et peu à peu un vent (solaire?) s'établit ; ce sont, en quelque sorte, les premières forces et les premières formes ; ensuite, les exemples de vie apparaissent, avec des sons bizarres (dissonants, donc pour peut-être des êtres incongrus?) ; le grouillement marque l'explosion de la spéciation ; enfin se manifestent, des jeux de configurations, par échos et mélopées, fonctionnant comme des alternatives ; le rêve a déjà pris le pas sur la réalité, à moins qu'il en fasse partie intégrante, en tout cas il n'est plus possible d'exemplifier un déterminisme historique, ou du moins musical ; le motorisme prend le pas, comme un momentum inébranlable, à l'exception d'un ralentissement inattendu, comme un ralenti puis arrêt sur image au cinéma (heureusement il n'y a pas de vrai fin (l'humanité est-elle épargnée ?) ; la pièce fait résonner un vide-espace intersidéral qui bien sûr n'est qu'inspiration et imagination virtuelles puisqu'il ne peut y avoir de sons dans ce vide-là) ; l'ensemble est lent, comme imperceptible (avec de nombreuses répétitions pour marquer les allers et retours, les hésitations sans trajectoire rectilligne), avec de très rares pianissimi ou fortissimi, en tout cas inéluctables (le temps est tellement resserré que les ruptures sont impossibles eu égard au chemin total parcouru) ; Extrait-Vidéo (à suivre) [création : 14 Mai 1984 , Paris (France)].

 

COMPLÉMENTS D'ANALYSE (EXTERNES)
[Bernard Parmegiani, Programme, 1984-05-14 | En exergue de cette vaste fresque électroacoustique, apparaît la citation de Bachelard «On n'a jamais bien vu le monde si l'on n'a pas rêvé ce que l'on voyait ; en une rêverie de solitude qui accroît la solitude du rêveur, 2 profondeurs se conjuguent, se répercutent en échos qui vont de la profondeur de l'être du monde à une profondeur d'être du rêveur ; le monde est si majestueux qu'il ne s'y passe plus rien, il repose en sa tranquillité» (Rêverie et Cosmos) [...] ; dans "Lumière noire", le rêveur de monde n'en finit plus de s'abîmer en lui-même pour tendre vers le point de son origine. Il y a un bouillon d'énergies latentes, incommensurables, sans stratégie consciente ; il y a une chimie sans résolution, avec des nappes traversées par les éléments les plus essentiels ; l'écho dans l'écho multiplie l'espace par lui-même ; tout est là pour commencer; le choix délibéré de sons bruts, puis profilés, éclatés, traités en jaillissements, glis­sements ou répétés avec une force accrue, représente dans mon imagerie mentale ce qu'il y a de plus suggestif de phénomènes physiquement indescriptibles ; dans un second temps, l'ébauche d'une organisation donne lieu à des oppositions ou des convergences de forces, à une dynamique de la matière à l'état naissant, puis évoluante vers des formes encore fragiles et constamment avortées ; les prémisses de la lumière, enfin, dues à l'utilisation de sons dont les zones de hauteur interfèrent entre le médium et l'aigu ; dans la "Métamorphose du vide", quelque chose devient forme, chaleur, lumière, mouvement, vibrations corpusculaires anarchiques ; tout est énergie d'existence, en opposition à "Lumière noire" ce mouvement use de sons timbrés et propose des couches de colorations qui se superposent ou s'enchaînent ; la dynamique interne de ces couches, dont les hauteurs se répartissent entre une zone très grave et suraiguë, est masquée par la présence de sons vibrés plus ou moins accentués, à des vitesses variables ; la lumière est présente à travers un long continuum de vibrations de plus en plus compactes qui se métamorphosent en accumulations harmoniques, elles-mêmes dilatées, contractées, qui engendrent des jeux de couleurs très brefs, des glissements de masses sonores plus ou moins complexes, des itérations d'évènements ponctuels se succèdant selon des temps de vitesse accelerando-lents-réguliers ; suite à ce peuplement progressif et continuel du vide, la fin de ce mouvement annonce à travers une mélopée, quasi mélodique, la suprême consécration de ces longues et lentes transformations, les signes de la vie ; dans "Signe de vie", c'est l'apparition d'une planète, la nôtre, sur laquelle s'organise une logique du vivant ; de l'amibe à l'homme (à peine né) tout est manifestement signe de la vie, d'un jeu auquel participent tous les éléments de la métamorphose ; ce dernier instant dans la Création est paradoxalement le plus long par rapport aux 2 précédents ; son exploration permet de découvrir davantage d'étapes ; le matériau sonore se concrétise, entendant par là qu'il se rapproche de ce que nous savons auditivement reconnaître ; musicalisés, ces sons s'articulent entre eux à travers des formes rythmiques, par traitement de leur timbre ; d'abord incertains et fragiles, ils se dérobent à toute mise en forme individuelle ; le souffle, sous tous ses aspects, répète son élan avant d'exister selon un mode d'échange avec son environnement ; l'eau sous son apparence la plus réduite engendre des micro-melodies à travers des formes répétitives ; il en est ainsi du monde végétal, animal avec autant de divisions qui s'induisent les unes les autres pour qu'enfin s'en déduise celui que nous sommes dans la réalité musicale et sonore de cette création].

[ajouter un texte personnel d'analyse? envoi via formulaire]

 

Style musical du compositeur
France - Electroacoustique-Mixte. Bernard Parmégiani est un compositeur purement acousmatique, de la seconde génération (après Pierre Schaeffer, qui l'a beaucoup influencé), donc utilisant les sons enregistrés, les sons électroniques, et les synthétiseurs ; ses réalisations sont éclectiques, y compris de nombreuses musiques de films, des vidéos musicales, des jingles (aéroport de Roissy, de 1971 à 2005), ou des indicatifs pour la radio ou la télévision, et pour des publicitaires ; sur le plan compositionnel, il s'inscrit dans la recherche de sons nouveaux, mêlant rapidement les sources concrètes, électroniques, et instrumentales enregistrées (pratiquant rarement la musique mixte, c'est-à-dire comportant de l'instrumental interprété, ou alors seulement en appoint) ; 2 dimensions pondérisent davantage son esthétique : le souffle (consistant, pas évanescent) et le grain-matière (assez physique) ; sur le plan du style, son choix est clairement multiple, avec un tropisme marqué pour le geste théâtral (même virtuel), pour le cosmos et pour les sons purs et clairs, cérébraux, voire le bruitisme (y compris Free Jazz et Pop), associant mélodie, distanciation formelle et émotion organisée (d'abord luxuriante, puis à partir de 1975, de façon plus épurée) ; sa musique est sophistiquée, marquée par les mouvements, les métamorphoses, les continuums (fondus-enchaînés), les lignes droites, les courbes, les spirales, les répétitions, les distorsions, en jouant sur les contraires et les dynamiques (complémentaire de l'autre compositeur acousmatique Français de la seconde génération, François Bayle) : non datée par la technologie ou la mode (sans effet de manche), elle résiste bien au temps (sauf les pièces à enjeu humoristique)… Pièces emblématiques (sur un total de près de 80, dans la musique savante, avec souvent des titres en jeux de mots, comme par exemple "Du Pop à l'Ane", ou en opposition, comme par exemple, "Dedans-Dehors"): "Violostries" (1964, avec sons enregistrés d'un violon et accompagnés par le violoniste, pièce chorégraphiée ensuite), "Jazzex" (1966, avec des extraits joués par des free-jazzmen), "Capture Éphémère" (1968, brillant exercice glissant-morphant), "Pop' Eclectic" (1969, pastiche de la pop de l'époque), "La Roue Ferris" (1971, 100% électro, tournoyante et répétitive), "Pour en Finir avec le Pouvoir d'Orphée II" (1972, granulaire et bien sûr onirique), "De Natura Sonorum" (1975, ambitieux maître-jeu formel), "Des Mots et des Sons" (1979, satirique, et hélas désuet), "Exercismes I, II, III" (1986-1991, un jeu fascinant sur les sons), "La Création du Monde" (1987, fresque de dimension symphonique, à la fois fantasmagorique, cosmique et mythique), "Sonare" (1996, non écoutée), "Rêverie" (2007, non écoutée). légende Portrait

 

 

Actualités du compositeur [Créations, Reprises, Projets]
légendeNé le 27 Octobre 1927

M.A.J.-Actus : 2020/04/27.
Mort le 21 Novembre 2013 ; reprise de "Le Présent composé" au festival Futura 09, à Crest (Drôme), le 22 Août 2009 ; création de "Au gré du souffle, le son s'envole" en Mars 2006, Festival Présences électroniques-GRM ; ne semble plus composer depuis 2008 (aucune pièce créée récemment)

Site Internet personnel : parmegiani.fr
Conseil-découverte : "La Création du Monde" (1984)

Conseil-approfondissement : "De Natura Sonorum" (1975)

 

Actualisation de la page : 17-Mai-2021




Liste BDD de toutes les pièces sélectionnées (historicisées) par compositeur (alphabétique)  | Abrahamsen - Quatuor n°1, 10 Préludes , Schnee , Wald , Quatuor n°4 , Let me Tell you , Concerto pour piano "Left alone" | Adams - Phrygian Gates , Shaker Loops , Chamber Symphony , Concerto pour Violon | Adès - Living Toys , Asyla | Amy - D'un Espace Déployé , Orchestrahl | Andre - Le Loin et le Profond , Auf I-II-III | Aperghis - Récitations , Contretemps | Babbitt - Quatuor n°2 , Philomel | Barber - Concerto pour violon , Knoxville : Summer of 1915 , Vanessa , The Lovers | Barraqué - Sonate pour piano , Concerto pour clarinette | Bayle - Espaces inhabitables , Jeïta | Bedrossian - Transmission , It , Charleston , Tracé d'Ombres | Benjamin - At First Light , Antara , Into the Little Hill | Berio - Thema, Omaggio a Joyce , Sequenza I , Circles , Epifanie , Sequenza II , Laborintus II , Sequenza V , Sequenza VI , Sinfonia , Sequenza VII , Coro , Sequenza IX , Corale , La Vera Storia , Un Re in Ascolto , Sequenza X , Sequenza XI , Sequenza XIII | Bernstein - Symphony The Age of Anxiety , Serenade | Bertrand - Mana , Sahn , Satka , Vertigo , Quatuor n°2 | Birtwistle - Tragoedia , Punch and Judy , The Triumph of Time , Carmen Arcadiae Mechanicae Perpetuum , Agm , The Mask of Orpheus , Earth Dances , Trio | Boesmans - Surfing , Reigen | Boucourechliev - Archipels - Anarchipels , Grodek , Trois Fragments de Michel-Ange | Boulez - Douze Notations , Sonatine , Première Sonate , Le Visage nuptial , Deuxième Sonate , Le Soleil des Eaux , Livre pour Quatuor , Structures, premier Livre , Le Marteau sans maître , Structures, deuxième Livre , Troisième Sonate , Figures Doubles Prismes , Pli selon Pli, Portrait de Mallarmé , Eclat/Multiples , Domaines , Livre pour Cordes , Cummings ist der Dichter , Explosante-fixe , Rituel in Memoriam Bruno Maderna , Messagesquisse , Notations , Répons , Dérive 1 , Memoriale , Dialogue de l'Ombre Double , Dérive 2 , Anthèmes I et II , Incises , Sur Incises | Britten - Peter Grimes , The Turn of the Screw , War Requiem , Quatuor à cordes n°3 | Cage - Sonates et Interludes , Concerto pour piano | Campana - Timing , D'un Geste Apprivoisé | Carter - Double Concerto , Concerto pour piano , Concerto pour cor | Cavanna - Messe un Jour Ordinaire , Concerto pour violon | Cerha - Spiegel I-VII , Neun Bagatellen | Chostakovitch - Trio n°2 opus 67 , Vingt-quatre Préludes et Fugues , Concerto n°1 , Quatuor n°8 , Symphonie n°15 , Quatuor n°15 , Sonate pour alto | Chowning - Stria | Connesson - Supernova , Techno-Parade , Flammenschrift | Copland - Appalachian Springs , Rodéo | Crumb - Black Angels , Vox Balaenae , Star-Child , Gnomic-Variations | Dalbavie - Miroirs transparents , Seuils | Dallapiccola - Canti di Prigionia , Il Prigioniero , Ulisse | Dao - Koskom , Les Enfants d'Izieu | Denisov - Le Soleil des Incas , Peinture , Requiem | Dillon - Helle Nacht , Philomela | Donatoni - Spiri , Le Ruisseau sur l'Escalier | Dufourt - Saturne , Surgir | Durieux - Devenir , So Schnell, so Früh | Dusapin - Time Zones, Quatuor n°2 , Quad , Celo, concerto pour violoncelle , Perelà, Uomo di Fumo | Dutilleux - Métaboles , Tout un Monde Lointain , Trois Strophes sur le Nom de Sacher , Quatuor Ainsi la Nuit , Timbres, Espace, Mouvement | Eloy - Kâmakalâ , Shânti | Eötvös - Trois Sœurs , ZeroPoints , Seven | Escaich - Résurgences , Miroir d'Ombres | Fedele - Epos , Richiamo , La Pierre et l'Étang | Feldman - Durations I - V , The Rothko Chapel , Neither | Fénelon - Orion Mythologie II , Dix-Huit Madrigaux | Ferneyhough - Unity Capsule , Quatuor n°4 | Ferrari - Symphonie déchirée | Filidei - Ballata n°2 , Giordano Bruno | Ginastera - Estancia , Concerto pour piano n°2 | Glass - Music in 12 Parts , Concerto pour violon n°1 | Goeyvaerts - Sonate n°1 , Quatuor De Zeven Zegels | Górecki - Symphonie n°3 Sorrowful Songs , Miserere | Greif - Trio , Sonate n°22 Les Plaisirs de Chérence , Sonate pour 2 violoncelles The Battle of Agincourt , Quadruple Concerto La Danse des Morts , Concerto pour violoncelle Durch Adams Fall , Quatuor à cordes n°4 Ulysses | Grisey - Dérives , Périodes , Partiels , Prologue , Modulations , Jour Contre Jour , Transitoires , Epilogue , Chants de l'Amour , Talea , Accords perdus , Anubis et Nout , Vortex Temporum , Quatre Chants pour Franchir le Seuil | Haas - Monodie , In Vain , Natures Mortes , Aus-Weg , Octuor | Harvey - Mortuos Plango, Vivos Voco , Bhakti , Madonna of Winter and Spring , Advaya , Quatuor à cordes n°4, avec électronique , Wagner Dream , Speakings | Henry - Le Microphone bien Tempéré , Le Voile d'Orphée , Messe de Liverpool | Henze - Being Beauteous , Les Bassarides , Symphonie n°7 | Holliger - Scardanelli-Zyklus , Concerto pour violon Hommage à Louis Soutter | Huber - Tenebrae , Die Seele Muss vom Reittier Steigen , Miserere hominibus | Hurel - Loops III , Localized Corrosion , Interstices | Ingólfsson - La Métrique du Cri , Pregnant | Jolas - Quatuor n°2 , Stances | Jolivet - Cinq Danses Rituelles , Concerto pour ondes Martenot , Concerto n°2 pour trompette | Kagel - Heterophonie , Quatuor à cordes n°1 , Acustica , Ludwig Van, Homage by Beethoven , Exotica , Rrrrrrr… | Khatchatourian - Gayaneh , Spartacus | Kurtag - Messages de Feu Demoiselle R.V. Troussova , Kafka Fragmente , Stèle | Lachenmann - Air , Quatuor à cordes n°1 Gran Torso , Accanto , Tanzsuite mit Deutschlandlied , Mouvement - vor der Erstarrung , Das Mädchen mit den Schwefelhölzern | Levinas - Appels , Ouverture pour une Fête Étrange , Les Nègres , La Métamorphose , Evanoui | Ligeti - Sonate , Six Bagatelles , Glissandi , Atmosphères , Poème symphonique , Aventures et Nouvelles Aventures , Requiem , Lux Aeterna , Lontano , Quatuor à cordes n°2 , Continuum , Concerto de Chambre , Le Grand Macabre , Trio , Etudes , Concerto pour piano , Concerto pour violon | Lindberg - Kraft , Concerto pour clarinette | Lutoslawski - Musique Funèbre , Trois Poèmes d'Henri Michaux , Livre pour Orchestre | Machover - Hyperstring Trilogy , Jeux Deux | Maderna - Hyperion , Aura | Manoury - Sound and Fury , K… | Mantovani - Turbulences , Streets | Maratka - Concerto pour clarinette Luminarium , Zverohra | Maresz - Sul Segno , Répliques | Martin - Stentor , Iris | Messiaen - Quatuor pour La Fin du Temps , Vingt Regards sur l'Enfant Jésus , Turangalîlâ Symphonie , Quatre Études de Rythme , Oiseaux exotiques , Chronochromie , Et Exspecto Resurrectionem Mortuorum , Des Canyons aux Étoiles , Saint François d'Assise | Monnet - Bibilolo , Sans Mouvement, sans Monde | Murail - Gondwana , La Barque mystique , L'Esprit des Dunes , Winter Fragments , Terre d'Ombre , Pour Adoucir le Cours du Temps | Nancarrow - Studies for Player Piano | Nono - Liebeslied , Intolleranza , Como una Ola de Fuerza y Luz , Sofferte onde Serene , Fragmente-Stille an Diotima , Prometeo , No Hay Caminos, Hay que Caminar | Nunes - Nachtmusik I , Einspielung II , Quodlibet | Ohana - Tombeau de Claude Debussy , 24 Préludes , Satyres | Pablo - Modulos I-II , Ejericio | Pärt - Credo , Fratres | Parmégiani - De Natura Sonorum , La Création du Monde | Partch - And on the 7th Day Petals Fell in Petaluma , Delusion of the Fury | Pécou - Symphonie du Jaguar , L'Oiseau innumérable , Vague de Pierre | Penderecki - Anaklasis , Thrène à la Mémoire des Victimes d'Hiroshima , Polymorphia , De Natura Sonoris I , Requiem Polonais | Pesson - Récréations Françaises , Bitume - Quatuor n°2 | Posadas - Quatuor à cordes Liturgia Fractal , Tenebrae | Poulenc - Dialogues des Carmélites , Sonate pour flûte , La Voix Humaine | Pousseur - Couleurs croisées , Aiguillage au Carrefour des Immortels | Radulescu - Capricorn's Nostalgic Crickets , Concerto pour piano The Quest | Reich - Music for 18 Musicians , Different Trains , City Life | Rihm - Jakob Lenz , Tutuguri I-VI , Jagden und Formen | Riley - In C , A Rainbow in the curved Air | Risset - Computer Suite From Little Boy , Mutations , Inharmoniques , Trois Moments Newtoniens , Sud , Huit Esquisses en duo pour un pianiste | Robin - Schizophrenia , Art of Metal III , Vulcano | Romitelli - Professor Bad Trip I , Amok Koma , Trash TV Trance | Saariaho - Du Cristal à la Fumée , L'Aile du Songe | Saunders - Quatuor , Vermilion , Fury II , Concerto pour violon Still | Scelsi - Quattro Illustrazioni , Quatro Pezzi su una Nota sola , Aiôn , Xnoybis , Duo , Konx-Om-Pax , Pfhat | Schaeffer - Symphonie pour un Homme Seul | Schnittke - Concerto grosso n°1 , Concerto pour alto | Schoeller - Cinq Totems , Concerto pour violoncelle The Eyes of the Wind , Hermès V | Sciarrino - Introduzione all'Oscuro , Infinito Nero, Estasi di un Atto , Da Gelo a Gelo | Stockhausen - Klavierstücke I-VIII , Gesang der Jünglinge , Klavierstück XI , Gruppen , Kontakte , Carré , Klavierstück IX , Momente , Klavierstück X , Stimmung , Hymnen , Mantra , Sirius | Stravinsky - Threni , Requiem Canticles | Stroppa - Upon a Blade of Grass , Ritratti senza Volto | Takemitsu - Eclipse , Waterways , In an Autumn Garden , November Steps , A Flock descends into the pentagonal Garden , A Way a lone , Toward the Sea , I Hear the Water Dreaming | Tanguy - Eclipse , Concerto pour violoncelle n°2 | Tippett - A Child of our Time , The Rose Lake | Ullmann - Der Kaiser von Atlantis , Sonate n°7 piano , Die Weise von Liebe und Tod | Ustvolskaya - Octuor , Composition n°2 , Sonate n°5 | Varèse - Déserts , Poème Électronique , Nocturnal | Vivier - Siddhartha , Paramirabo , Lonely Child | Wessel - Contacts Turbulents | Xenakis - Metastaseis , Eonta , Nomos Alpha , Terretektorh , Nuits , Nomos Gamma , Persephassa , Antikhthon , Pléïades , Tetras , Thalleïn | Young - The Well-tuned Piano , The Tortoise, His Dreams and Journeys | Zimmermann - Die Soldaten , Concerto pour violoncelle En Forme de Pas de Trois , Requiem pour un jeune Poète , Photoptosis , Ekklesiastische Aktion



© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2021 Merci de signaler les liens vidéos brisés, pour correction immédiate, à Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page