legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* LA MONTE YOUNG (1935 - 82 ans), USA

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
La Monte Young [1935, USA (Bern, Idaho) - ] (prononcer «yeungue»), issu d'une famille Mormone, reçoit ses premières leçons de saxophone à 5 ans, fréquente une école de Jazz à Los Angeles à 15 ans, et joue du Jazz avec Billy Higgins, Don Cherry, Ornette Coleman et Terry Jennings, puis Eric Dolphy (composition) ; au L.A. City College, Leonard Stein lui fait découvrir Debussy, Bartók et surtout Webern, et ses premières pièces, en 1956, sont dodécaphoniques, avant un séjour à Darmstadt (1959) où il découvre John Cage et devient son élève et émule (dimension expérimentale) ; il complète sa formation musicale à Berkeley (musique électronique) où il étudie en même temps que Terry Riley ; il s'intéresse aussi à la théorie de l'intonation juste étendue, initiée par Harry Partch (pour la recherche, notamment, de nouveaux intervalles) ; en 1960, avec Marianne Zazeela (son épouse), Tony Conrad, John Cale et Angus MacLise, il fonde le collectif The Theater of Eternal Music, aussi appelé Dream Syndicate ; ensuite, il est fortement intégré à la culture Hippie, est influencé par le spiritisme Indien (Pandit Pran Nath, comme Terry Riley), et participe à la création du mouvement artistique Fluxus, puis de la contre-culture. Site Internet (en Anglais) : www.lamonteyoung.com... Premières œuvres significatives : Trio à cordes (1958, dans lequel les nombreuses notes tenues préfigurent le Minimalisme) et (non-œuvres) Composition #2 (crépitement de feu), #5 (envol de papillon) comme stimulants para-musicaux, #7 "Sans titre" (une seule note tenue pendant une durée indéterminée), #10 "Draw a straight line and follow it" (1960). Instruments pratiqués : piano, saxophone.Progressiste-Minimaliste (tendance improvisation). La Monte Young est le premier initiateur et compositeur radical de Musique Minimaliste (au début davantage continue que répétitive : "Trio pour cordes", 1958, constitué uniquement de sons continus et de silences), mais il l'a désertée pour évoluer vers certaines formes de la Pop Music et de l'Art total et vers des spectacles audio-visuels à dimension ésotérique (y compris avec happening, parfums, lumières, etc.) ; le temps (étiré à l'extrême) et l'évolution d'un son sur la durée, son impact sur la perception humaine, constituent des caractéristiques majeures de son œuvre ; comme pour Cage, il y a une part d'indéterminisme et de provocation dans sa démarche artistique ; l'improvisation (contrôlée) est également centrale dans sa démarche… Pièces emblématiques : "The Well-tuned Piano" (1964-1974, pour piano ré-accordé), "The Tortoise, His Dreams And Journeys" (1962-1964, non écoutée en concert, comprenant de longues improvisations, souvent sur une seule note, cadrées par des lignes directrices relativement strictes, partition sans fin qu'il prolonge régulièrement et qui devrait englober toute son œuvre, y compris "The Well-tuned Piano").

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1964The Well-tuned Piano (piano) [29 ans]Piano-solo (modifié). Une œuvre envoûtante par sa longueur (d'abord 45 minutes, puis jusqu'à 6h10), ses répétitions ad libitum (premier exemple de Musique Minimaliste) jouée avec un piano ré-accordé (selon un procédé secret), mêlant dans toutes sorte… … suite | … plus (portrait compositeur)285xxx++++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 14 Octobre 1935

M.A.J.-Actus : 2010/06/14.
Très peu d'actualités (à notre connaissance) en France ; ne semble plus composer depuis quelques années, au moins 2003 (mais écrit des articles) ; en 2010, le site Internet pointe sur un site collectif, the MELA Foundation. Site Internet personnel (pas d'extraits musicaux): www.lamonteyoung.com

* Conseil-découverte : "The Tortoise, His Dreams And Journeys" (1962-1964, pour piano) |

* Conseil-approfondissement : "The Well-tuned Piano" (1964-1974, pour piano ré-accordé) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 30-Janvier-2014

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page